Parc National du Tarangire

0
DATE DE CREATION
0
KM² DE PARC
0
M D'ALTITUDE EN MOYENNE

A l’origine zone de chasse, le Parc National du Tarangire n’a été établi qu’en 1970. Il se situe à 120 km à l’Ouest d’Arusha et couvre une surface de 2600 km2. Son altitude est de 1 100 m en moyenne.

Son nom vient de celui de la rivière Tarangire qui le traverse du Sud au Nord sur toute sa longueur.

Ce parc est caractérisé par neufs zones différentes de végétation et par endroits, le couvert végétal est largement dominé par de véritables champs de baobabs pour certains vraiment majestueux.

La diversité de la faune est liée à ces différents types de végétation. La savane dominée par de larges acacias parasols convient aux impalas, girafes, cobes, bubales et élans. La forêt de baobabs abrite des zèbres et des gnous.

Les stars incontestables du Tarangire sont les éléphants plus faciles à observer que dans les autres parcs. En effet, des troupeaux de 350 individus ne sont pas exceptionnels.

La migration dans le Parc National du Tarangire

Eléphants en migration dans le Parc National du Tarangire

Au Tarangire, comme au Serengeti, les animaux suivent chaque année les pluies et les pâturages : c’est la MIGRATION.

 Les deux systèmes sont indépendants. A l’arrivée de la saison des pluies, aux alentours de novembre, les animaux venus savourer les herbes riches de la plaine et de la rivière Tarangire, partent dans toutes les directions. Les gnous et les zèbres vont vers le Lac Natron au Nord et le Lac Manyara au Nord-Ouest, ou au Sud, tandis que les buffles, gazelles, éléphants, bubales, élands se dirigent vers l’Est. Après s’être dispersés, tous reviennent au début de la saison sèche pour constituer l’un des rassemblements les plus importants du pays : 122 950 grands mammifères dont 4 000 éléphants pour une superficie de 2 600 km².

Nos safaris pour découvrir le Tarangire