Aire de Conservation du Ngorongoro

0
DATE DE CREATION
0
KM² DE PARC
0
KM² DE LAC

L’Aire de Conservation du Ngorongoro (Ngorongoro Conservation Area ou NCA), établie en 1959, couvre environ 8300 km2 et s’étend de 960 à 3648 mètres d’altitude.

Ngorongoro vient d’un mot Maasaï signifiant « trou ».

Cet espace protégé a été classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1980. Contrairement aux parcs nationaux où tout établissement humain est interdit, l’Aire de Conservation du Ngorongoro bénéficie d’un statut particulier autorisant les pasteurs Maasaïs à y vivre et à y faire paître leurs troupeaux ; ces activités humaines restant largement contrôlées.

La zone du NCA se situe à 180 km d’Arusha. Elle est délimitée par le Lac Natron au nord-est (avec le volcan toujours actif de la montagne OldonyoLengaï), le Parc National du Serengeti au nord et à l’ouest, les parcs nationaux d’Arusha et du Kilimandjaro à l’est, le Lac Manyara au sud-est et le Lac Eyasi au sud. La plus grande partie de l’aire est composée de hauts plateaux volcaniques faisant partie de la Vallée du Grand Rift.

C’est dans cette région que l’on trouve aussi le site d’Olduvaï qui représente probablement le berceau de l’humanité selon certains spécialistes. C’est en tout cas à cet endroit que d’importantes découvertes paléontologiques datées de 2 millions à 15000 ans ont été faites. Un petit musée a été érigé et retrace l’histoire de ces différentes découvertes à travers des panneaux explicatifs.

Parmi les sites les plus remarquables de cette zone, il y a le cratère du Ngorongoro.

Le cratère du Ngorongoro

0
MAMMIFERES
0
ANIMAUX AU KM²
Cratère du Ngorongoro

Le cratère est en fait une caldeira d’environ 20 km de diamètre et 265 km² de surface, la plus vaste au monde qui soit restée intacte. Une caldeira est formée par l’explosion du cône d’un volcan. Il ne reste donc plus que les anciens contreforts (ici 600 m de haut) de ce volcan entourant majestueusement un espace composée de lacs, rivières et sources, savane, forêts et marais constituant ainsi un jardin d’Éden pour les quelques 30 000 mammifères résidants permanents.

En roulant sur les pistes escaladant les flancs du cratère, on découvre une jungle épaisse, riche d’une multitude d’espèces végétales. Puis, de la crête, la jungle s’ouvre soudain et la vue que l’on découvre du haut du cratère est exceptionnelle et inoubliable.

 

Au fur et à mesure de la descente dans le cratère, vous découvrez cette savane peuplée de zèbres, de gnous, de gazelles, de phacochères, de buffles… Et, tout au long du safari, vous découvrirez peut-être des guépards et léopards, plus certainement des lions (il y en a 80 dans le cratère). Vous verrez des éléphants, des hippopotames, des hyènes, peut-être des rhinocéros et une multitude de variétés d’oiseaux.

La densité de population animale est proche de 100 animaux au km² dans cet endroit magique.

Nos safaris pour découvrir le Ngorongoro

fr_FRFrançais