Zanzibar

Zanzibar est le fruit de multiples influences qui se sont succédées et mélangées au fil des siÚcles. Sa position géographique, au large de la Tanzanie a toujours attiré les convoitises.

 

Les premiers habitants de l’üle, des Bantoues, sont arrivĂ©s Ă  Zanzibar il y a environ deux mille ans. Au 8e siĂšcle, les Perses installent des comptoirs de commerce sur l’archipel, dĂ©butant l’ñge d’or de Zanzibar (commerce d’or, d’épices, mais aussi d’esclaves) qui durera jusqu’au 16e siĂšcle, interrompu brusquement par l’arrivĂ©e des Portugais.

Mais les britanniques qui considĂ©raient cette Ăźle comme une escale bien pratique sur la route vers l’Inde aidĂšrent les Omanais Ă  chasser les Portugais quelques annĂ©es plus tard.

La domination d’Oman fit prospĂ©rer de nouveau le commerce d’esclaves, d’ivoire et de clous de girofle jusqu’au milieu du 19e siĂšcle.L’implantation grandissante des europĂ©ens sur le continent affaiblit le commerce et l’influence des sultans d’Oman. L’archipel de Zanzibar devient officiellement un sultanat indĂ©pendant en 1862. Mais en rĂ©alitĂ©, il s’agissait d’un protectorat britannique qui resta effectif jusqu’à l’indĂ©pendance en 1963.

Un mois aprĂšs la dĂ©claration d’indĂ©pendance, les sultans Ă©taient renversĂ©s et Zanzibar rejoignait le Tanganyika, qui deviendra plus tard la Tanzanie.

Aujourd’hui, Zanzibar est une rĂ©gion autonome de la Tanzanie. Il est composĂ© de l’archipel de Zanzibar dans l’ocĂ©an Indien, au large des cĂŽtes du continent, et se compose de nombreuses petites Ăźles et de deux grandes : Unguja (l’Ăźle principale, dĂ©nommĂ©e de maniĂšre informelle Zanzibar) et l’Ăźle de Pemba. La capitale est Zanzibar City, situĂ©e sur l’Ăźle d’Unguja. Son centre historique est Stone Town, un site classĂ© au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les principales industries de Zanzibar sont les Ă©pices, le raphia et le tourisme. Les Ăźles produisent des clous de girofle, de la muscade, de la cannelle, du poivre noir et de nombreuses autres Ă©pices. C’est pour cette raison que Zanzibar est souvent appelĂ©e « l’üle aux Ă©pices ».

Plage Zanzibar
Plage de Zanzibar

L’archipel de Zanzibar offre pour le tourisme de magnifiques plages de sable blanc, les eaux turquoises et cristallines de l’OcĂ©an Indien,un fabuleux Ă©cosystĂšme marin attirant les amoureux de plongĂ©e sous-marine et snorkeling et un Ă©cosystĂšme terrestre abritant des espĂšces endĂ©miques comme le Colobe rouge de Zanzibar.

STONE TOWN

Zanzibar Porte Stone Town
Porte de Stone Town Ă  Zanzibar

Zanzibar Town, Ă  l’ouest de l’üle, est Ă  la fois la capitale de Zanzibar et son centre politique, culturel et commercial. Son quartier historique, Stone Town, est la vĂ©ritable Ăąme de Zanzibar. Dans le labyrinthe des ruelles de Stone Town, on passe de l’Afrique des Bantous Ă  la Perse, on observe un temple hindou, coincĂ© entre une mosquĂ©e et deux Ă©glises anglicane et catholique, on dĂ©valise une Ă©choppe d’épices ou on admire les vieilles portes de bois.

Seules quelques rues de Stone Town (la plupart, prÚs du marché) sont carrossables. On se déplace le plus souvent dans la vieille ville à pied, en deux-roues ou en charrette.

Stone Town, le quartier historique de la capitale de Zanzibar, c’est un concentrĂ© d’histoire, c’est un mĂ©lange d’influences : britannique, indienne, portugaise, omanaise et swahili.

RĂ©sultat, le cƓur de Zanzibar est une ville Ă  l’architecture inĂ©dite et magnifique, aux marchĂ©s colorĂ©s et odorants, aux ruelles Ă©troites parsemĂ©es de surprises, Ă  la population mĂ©tissĂ©e et accueillante.

Stone Town, la ville de pierre est classĂ©e depuis 2000 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La vieille ville est remplie de beaux monuments, parfois luxueux, souvent remplis d’histoire. Des mosquĂ©es, des temples hindous, des palais de la pĂ©riode omanaise, des bĂątiments coloniaux, chaque dĂ©tour de ruelle recĂšle de surprises.

Rien de tel donc que se perdre dans ce dĂ©dale de petites rues animĂ©es, parfois dĂ©glinguĂ©es, d’autres fois bien rangĂ©es, mais toujours pleines de charme. Les influences sont tellement imbriquĂ©es qu’il s’en dĂ©gage une identitĂ© propre et inĂ©dite.

 

Les portes sculptĂ©es de Stone Town sont mondialement connues. On en dĂ©nombre plus de 500 Ă  travers la ville, elles Ă©taient le symbole de la richesse d’une famille, d’oĂč leurs riches dĂ©cors et leurs tailles imposantes.

L’ñme de Stone Town, le marchĂ© de Darajani

Marché de Zanzibar
Marché de Darajani à Stone Town à Zanzibar

Le marchĂ© de Darajani est incontournable. MarchĂ© alimentaire, c’est aussi un vĂ©ritable bazar qui s’étend sur de multiples Ă©choppes, des habits aux ampoules Ă©lectriques en passant par les ventilateurs. Ce qui marque beaucoup, ce sont les vendeurs d’épices. On ne surnomme pas Zanzibar l’üle aux Ă©pices pour rien. MĂȘme si cette activitĂ© est aujourd’hui bien plus rĂ©duite qu’auparavant, il reste aujourd’hui des traces de ce commerce autrefois prospĂšre, notamment les clous de girofle qui ont fait la fortune de certains nĂ©gociants.

Zanzibar Ă©pices

 

La partie poisson est Ă©galement marquante. Espadons, thons et autres poissons aux dimensions impressionnantes sont transportĂ©s Ă  dos d’homme, entiers, vendus Ă  la criĂ©e dans une ambiance chaotique.

Nos circuits pour découvrir le Zanzibar

fr_FRFrançais