Zanzibar

Zanzibar est le fruit de multiples influences qui se sont succédées et mélangées au fil des siècles. Sa position géographique, au large de la Tanzanie a toujours attiré les convoitises.

 

Les premiers habitants de l’île, des Bantoues, sont arrivés à Zanzibar il y a environ deux mille ans. Au 8e siècle, les Perses installent des comptoirs de commerce sur l’archipel, débutant l’âge d’or de Zanzibar (commerce d’or, d’épices, mais aussi d’esclaves) qui durera jusqu’au 16e siècle, interrompu brusquement par l’arrivée des Portugais.

Mais les britanniques qui considéraient cette île comme une escale bien pratique sur la route vers l’Inde aidèrent les Omanais à chasser les Portugais quelques années plus tard.

La domination d’Oman fit prospérer de nouveau le commerce d’esclaves, d’ivoire et de clous de girofle jusqu’au milieu du 19e siècle.L’implantation grandissante des européens sur le continent affaiblit le commerce et l’influence des sultans d’Oman. L’archipel de Zanzibar devient officiellement un sultanat indépendant en 1862. Mais en réalité, il s’agissait d’un protectorat britannique qui resta effectif jusqu’à l’indépendance en 1963.

Un mois après la déclaration d’indépendance, les sultans étaient renversés et Zanzibar rejoignait le Tanganyika, qui deviendra plus tard la Tanzanie.

Aujourd’hui, Zanzibar est une région autonome de la Tanzanie. Il est composé de l’archipel de Zanzibar dans l’océan Indien, au large des côtes du continent, et se compose de nombreuses petites îles et de deux grandes : Unguja (l’île principale, dénommée de manière informelle Zanzibar) et l’île de Pemba. La capitale est Zanzibar City, située sur l’île d’Unguja. Son centre historique est Stone Town, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les principales industries de Zanzibar sont les épices, le raphia et le tourisme. Les îles produisent des clous de girofle, de la muscade, de la cannelle, du poivre noir et de nombreuses autres épices. C’est pour cette raison que Zanzibar est souvent appelée « l’île aux épices ».

Plage Zanzibar
Plage de Zanzibar

L’archipel de Zanzibar offre pour le tourisme de magnifiques plages de sable blanc, les eaux turquoises et cristallines de l’Océan Indien,un fabuleux écosystème marin attirant les amoureux de plongée sous-marine et snorkeling et un écosystème terrestre abritant des espèces endémiques comme le Colobe rouge de Zanzibar.

STONE TOWN

Zanzibar Porte Stone Town
Porte de Stone Town à Zanzibar

Zanzibar Town, à l’ouest de l’île, est à la fois la capitale de Zanzibar et son centre politique, culturel et commercial. Son quartier historique, Stone Town, est la véritable âme de Zanzibar. Dans le labyrinthe des ruelles de Stone Town, on passe de l’Afrique des Bantous à la Perse, on observe un temple hindou, coincé entre une mosquée et deux églises anglicane et catholique, on dévalise une échoppe d’épices ou on admire les vieilles portes de bois.

Seules quelques rues de Stone Town (la plupart, près du marché) sont carrossables. On se déplace le plus souvent dans la vieille ville à pied, en deux-roues ou en charrette.

Stone Town, le quartier historique de la capitale de Zanzibar, c’est un concentré d’histoire, c’est un mélange d’influences : britannique, indienne, portugaise, omanaise et swahili.

Résultat, le cœur de Zanzibar est une ville à l’architecture inédite et magnifique, aux marchés colorés et odorants, aux ruelles étroites parsemées de surprises, à la population métissée et accueillante.

Stone Town, la ville de pierre est classée depuis 2000 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La vieille ville est remplie de beaux monuments, parfois luxueux, souvent remplis d’histoire. Des mosquées, des temples hindous, des palais de la période omanaise, des bâtiments coloniaux, chaque détour de ruelle recèle de surprises.

Rien de tel donc que se perdre dans ce dédale de petites rues animées, parfois déglinguées, d’autres fois bien rangées, mais toujours pleines de charme. Les influences sont tellement imbriquées qu’il s’en dégage une identité propre et inédite.

 

Les portes sculptées de Stone Town sont mondialement connues. On en dénombre plus de 500 à travers la ville, elles étaient le symbole de la richesse d’une famille, d’où leurs riches décors et leurs tailles imposantes.

L’âme de Stone Town, le marché de Darajani

Marché de Zanzibar
Marché de Darajani à Stone Town à Zanzibar

Le marché de Darajani est incontournable. Marché alimentaire, c’est aussi un véritable bazar qui s’étend sur de multiples échoppes, des habits aux ampoules électriques en passant par les ventilateurs. Ce qui marque beaucoup, ce sont les vendeurs d’épices. On ne surnomme pas Zanzibar l’île aux épices pour rien. Même si cette activité est aujourd’hui bien plus réduite qu’auparavant, il reste aujourd’hui des traces de ce commerce autrefois prospère, notamment les clous de girofle qui ont fait la fortune de certains négociants.

Zanzibar épices

 

La partie poisson est également marquante. Espadons, thons et autres poissons aux dimensions impressionnantes sont transportés à dos d’homme, entiers, vendus à la criée dans une ambiance chaotique.

Nos circuits pour découvrir le Zanzibar

fr_FRFrançais