LE PEUPLE MAASAÏ

Symbole du guerrier africain noble et pur, le Maasaï est le pasteur nomade par excellence. Lorsqu’il traverse la plaine, vêtu d’une tunique rouge, la lance à la main, les cheveux tressés luisant d’onguents et teints en rouge, il occupe si bien le paysage qu’on l’imagine difficilement sous d’autres cieux. En effet, l’immensité et la beauté des paysages semblent avoir donné toute sa majesté et son orgueil au peuple Maasaï.

Les Maasaïs sont arrivés dans les plaines de la Rift Valley vers le XVIIe siècle, venant des hauts plateaux d’Ethiopie puis du lac Turkana.

La raison d’être du Maasaï, la base de sa culture, sa richesse, ce qui régit son mode de vie, est le bétail. Les Maasaïs sont avant tout des pasteurs depuis que leur Dieu, Engaï, les a faits propriétaires de tout le bétail de la Terre. Ils considèrent donc comme légal de faire de temps à autre des razzias sur les troupeaux d’autres tribus ou d’autres villages Maasaïs (ces pratiques disparaissent car les razzias sont interdites par le gouvernement). C’est donc pour cela que ces pasteurs nomades sont aussi des guerriers. C’est ainsi que cohabitent dans leurs traditions ces deux symboles antagonistes : le berger symbole de paix et le guerrier.

L’harmonie des Maasaïs avec la nature est parfaite, ils s’adaptent à toutes les conditions climatiques de leur pays, tirant de leur environnement et de leur bétail leur subsistance et tout matériau nécessaire à leur survie. Leur régime alimentaire se compose de lait et de sang, de viande, de graisseet de miel. Ils ont une médecine traditionnelle et utilisent de nombreuses plantes, des racines ou des écorces d’arbres pour se soigner.

Activité Maasaï aminilife
Activité AMINILIFE du peuple Maasaï

Ce peuple possède une organisation sociale extrêmement structurée. L’autorité suprême est exercée par le chef du village. Les niveaux de hiérarchie s’ordonnent autour des classes d’âge, du clan, du contrôle du bétail et de la force physique et morale. Les rôles sont définis par la coutume et l’idée d’empiéter sur les prérogatives d’autrui ne vient à personne sous peine d’être rejeté par le corps social tout entier.

Les femmes ont un rôle prépondérant dans la vie quotidienne. En effet, ce sont elles qui construisent les maisons, elles vont chercher l’eau et le bois nécessaire pour leur famille.

Les hommes organisent tous les matins le déroulement de la journée et attribuent les tâches de chacun. Les Maasaïs sont polygames. Leur Dieu bénit ceux qui auront beaucoup d’enfants.

Du fait de l’expansion de la vie moderne, les Maasaïs sont devenus semi-nomades ou sédentaires continuant cependant à parcourir des kilomètres pour faire paître leurs troupeaux. Si ce peuple a pu traverser les siècles en gardant son identité, c’est grâce à son attachement viscéral à la terre et au bétail. Ces traditions se transmettent oralement grâce aux nombreux chants qui rythment chaque épisode de leur vie, et par le récit des légendes Maasaïs que l’on raconte dès leur plus jeune âge aux petits enfants.

Le peuple Maasaï

Ce peuple est très accueillant et chaleureux par nature. Malgré l’évolution de la vie moderne et leur obligation de s’adapter, ils restent très attachés à leurs traditions et leurs croyances.

Partez à la rencontre du peuple Maasaï